Intervention de M Daniel DAVISSE

Intervention de M Daniel DAVISSE (né HERZ), Président de la délégation territoriale du Val de Marne des amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (AFMD)
 
Le 31 janvier, au collège Molière, nous avons rencontré Monsieur Daniel DAVISSE qui nous a parlé de l’histoire qu’il a vécu enfant durant la deuxième guerre mondiale.
Il est né en 1938 en Allemagne dans une famille juive. Ses parents ont dû fuir l’Allemagne pour venir s’installer en zone libre dans le sud de la France.
Ses parents ont été arrêtés et placés dans un premier camp où ils étaient encore ensemble tous les trois.
Sa mère a ensuite été séparée de son père car elle a pu rejoindre de la famille à Marseille. Son père a ensuite rejoint le camp de Milles où il enseignait plusieurs langues aux autres prisonniers.
Sa mère et son père prennent une décision pour préserver la vie de leur enfant : ils préfèrent le donner à une famille de résistants. Il doit donc, à 4 ans, se séparer de sa mère et il ne comprend pas ce qui se passe.
Ses parents adoptifs l’ont élevé comme s’il était leur propre enfant. Sa famille fabriquait de faux papiers et ils ont donc changé plusieurs fois d’identité. Ils ont réussi à survivre. M DAVISSE n’a jamais eu de nouvelles de ses parents naturels qui sont morts certainement dans le camp d’Auschwitz. Il a pu être adopté officiellement par la famille qui l’a élevé dans les années 1970.
Il nous a relaté son histoire en mémoire de son père qui dans une lettre datant de 1938 avait écrit qu’il espérait qu’un jour ces évènements pourraient être racontés.
Nous avons trouvé que cette histoire était triste et très émouvante. Le sacrifice de ses parents était honorable et courageux.
Cela nous a fait réfléchir à l’importance de se battre contre toutes les discriminations.
 
                       
Lola, Kelia, Astou, Imane et Enzo (3ème A)

Vous trouverez un article sur le site du ministère : 
http://www.dsden94.ac-creteil.fr/spip.php?article1673

«