L'Atelier Sciences Tout Schuss les avalanches !

Pourquoi y a-il de la lumière à 17h15 passée sous la porte de la salle A26 le lundi soir ? Est-ce M. Farge qui fait des expériences sur ses élèves ? Des cambrioleurs ponctuels et organisés qui s’en vont à 18h15 ?

 

Eh non ! La salle A26 accueille une poignée d’élèves de 4e et de 3e ainsi que Mme Mejri, M. Vareillas et M. Farge de 17h15 à 18h15 dans le cadre de l’Atelier Sciences pour travailler d’arrache pied sur un projet de sciences qui mêle physique/chimie et SVT afin de le présenter à deux concours en avril à l’UPEC (l’Université Paris Est de Créteil) et à l’Université Gustave Eiffel à Marne la Vallée (qui portait auparavant le nom de l’UPEM (Université Paris Est Marne la Vallée). Le collège a, comme chaque année, réalisé un partenariat avec l’UPEC grâce au dispositif des Cordés de la Réussite, mis en place afin de faire aimer les sciences pour préserver la recherche et le développement de nouvelles technologies. Chaque année (sauf celle-ci en raison de la Covid 19), des étudiants viennent encadrer les élèves afin de se préparer à leur futur métier et d’apporter un regard nouveau au projet.

 

Cette année, M. Farge a décidé de nous réduire en esclavage. En effet, l’Atelier Sciences étudie le fonctionnement des avalanches afin de trouver un procédé pour les ralentir ou les arrêter totalement avant de miniaturiser le système élaboré en une maquette de montagne équipé d’un déclencheur de mini avalanche de « neige » et d’un dispositif permettant d’arrêter cette dernière.La maquette, constituée d’une structure en fil de fer réalisée à la force des poignets des élèves est consolidée par une couche de grillage reliée par des fils de fers plus fins afin d’assurer une stabilité durable et solide à l’ensemble qui sera ensuite recouvert de plâtre.

Ces fastidieuses étapes sont actuellement filmées et seront ensuite montées pour présenter le produit fini au jury des deux universités.

 

En attendant le concours, bonne humeur (pour presque tout le monde), fous rires, blagues spirituelles (signées M. Farge…), travail à la fois passionnant et acharné, découverte d’avalanches humaines, préparation des oraux, bêtisier en cours de montage et expériences à la fois étranges et fascinantes.

 

Une chose est sûre : on ne risque pas de s’ennuyer !

 

Un article d’Eléa Le Croller

3èmeC